Lors de la conférence de presse du 24 avril dernier, le directeur général de l’OIV, Jean-Marie Aurand, a présenté les premiers éléments d’informations sur le potentiel de production viticole, le bilan de la récolte, ainsi que la situation du marché et des échanges internationaux en 2017.

Une production mondiale historiquement faible ; une stabilisation du vignoble mondial à 7,6 millions d’hectares depuis 2008; une consommation mondiale stabilisée à 243 millions d’hectolitres; échanges internationaux : augmentation du volume ainsi que de la valeur; premières estimations de récolte 2018 dans l’hémisphère Sud.

En savoir plus: http://www.oiv.int/fr/vie-de-loiv/conjoncture-viticole-mondiale-evolutions-et-tendancesnbspavril-2018